Symptôme - L'hyperactivité

Troubles déficitaires de l'attention avec ou sans hyperactivité 

L’hyperactivité se caractérise par une volonté irrépressible de vouloir bouger et de réaliser des activités (mentales ou physiques) qui ne sont parfois pas adaptées au quotidien. L’hyperactivité est très intimement liée aux troubles de l’attention. Mais l’hyperactivité peut ne pas se manifester chez certains malades. 

Causes

De la même manière que pour l’attention, le contrôle des mouvements et des pensées se localise dans la partie antérieure du cerveau. Ainsi, les personnes atteintes par la maladie auront du mal à controler leur envie de bouger et d’interagir avec des objets ou des personnes.

A quoi s’attendre

  • Les personnes atteintes par les troubles de l’hyperactivité auront donc du mal à rester en place. Par exemple, sur les enfants ne se tortilleront sur leur chaise en saisissant la première opportunité pour en sortir
  • Les personnes en âge de parler ne pourront pas réfréner leur volonté de prendre la parole. Ainsi, les enfants couperont la parole aux adultes (surtout problématique dans l’enseignement).
  • Les personnes TDAH auront une propension à chahuter et à toucher tous les objets qui les entourent.
  • Cette hyperactivité va rendre les moments importants de la journée assez compliqués : Prise de repas, activité scolaire en intérieur et les moments de détente (comme lire une histoire au lit le soir)
  • Les activités de réflexion et d’attention seront mises à mal

Comment réagir

  • Il est très important de ne pas blâmer la personne ayant des troubles de l’hyperactivité. Ces comportements sont la cause directe de la maladie.
  • Eviter au maximum les activités susceptibles d’exciter la personne avant des moments de concentration
  • Il faut à tout prix éviter les sur-stimulations causées par l’environnement. Par exemple les outils numériques, la radio, trop de personnes dans la pièce. Ainsi, il faudra privilégier un petit nombre de camarades de jeux pour éviter les surchauffes