Symptôme - Les tremblements au repos dans la maladie de Parkinson

 

Les tremblements au repos dans la maladie de Parkinson

C’est le symptôme caractérisant le plus la maladie de Parkinson mais il ne touche pas tous les patients contrairement aux idées reçues. Et surtout, tremblement ne veut pas dire Parkinson ; le diagnostic s’effectue avec au moins deux des trois symptômes principaux (la lenteur des mouvements, la rigidité musculaire et les tremblements) !

 

Il s’agit d’un des symptômes les moins handicapants de cette maladie. Ces tremblements touchent principalement les extrémités des membres et les mains plus que les pieds dans la plupart des cas. Ils peuvent aussi ne toucher qu’un seul doigt. Ils commencent de façon unilatérale (d’un seul coté) mais peuvent, au fil des années, s’étendre à l’autre coté du corps. Cependant, les tremblements resteront toujours plus importants du coté où ils se sont déclarés en premier. Dans certains cas, on peut aussi observer des tremblements dans la région buccale (langue, lèvres). Il s’agit dans tous les cas de tremblements réguliers et très amples et ne touchant pas les autres parties du corps.

Ces tremblements proviennent de la dégénérescence du système de transmission neuronale au sein du cerveau. Généralement, ces tremblements s’arrêtent quand un mouvement volontaire est initié. On parle donc de tremblement au repos.

A quoi s’attendre ?

•   Les tremblements touchent presque toujours les mains. Dans un premier temps seulement d’un côté, avant d'atteindre les deux membres.

•   Il existe plusieurs cas de tremblements internes, ne pouvant être observés par le médecin. Cela peut être très dérangeant pour la personne.

•   Les tremblements légers n’auront pratiquement aucune conséquence sur la vie des personnes. En effet, les tremblements s’arrêtent lorsqu’une action volontaire est entreprise.

•   Un niveau de tremblement plus élevé peut avoir certaines conséquences pour la prise de repas (manger de la soupe, boire un verre et transporter des liquides).

 

Comment réagir 

•   Les tremblements peuvent être troublants dans les premiers moments de la maladie. Ils sont un signe de vieillissement et peuvent donc avoir des effets négatifs sur l’estime de la personne atteinte. Il faut donc beaucoup de soutien de la part des proches dans les premiers temps de la maladie.

•   Le stress est un facteur déclencheur des tremblements (mais pas une cause). Il est donc important de ne pas s’exposer à des endroits et situations stressantes pour éviter leur apparition.

•   Il est très important de faire remarquer à la personne que les tremblements disparaissent quand il fait une action volontaire et que ce symptôme n’est pas invalidant pour les activités de la vie quotidienne.

•   Enfin, rester en activité est très important pour les personnes atteintes de Parkinson et notamment de tremblements. Faire du sport (de façon légère), manger équilibré et varié et continuer à entretenir une vie normale (marcher, écrire, jardiner…) est une des meilleures façons de palier aux symptômes (aussi bien d’un point de vue physique que moral).

Références : American Parkinson disease association, INC