Symptôme - Les pensées de mort et les tentatives de suicides dans la dépression

C’est peut-être un des symptômes les plus déroutants de toute la maladie. La personne peut alors avoir des ruminations (pensées automatiques irrépressibles) sur des envies de suicides, parfois vagues et dans d’autres cas proches de la planification. Malheureusement il arrive que la personne aille jusqu’à la tentative de suicide.

 

A quoi s’attendre

  • La personne sera envahie par des pensées négatives récurrentes qu'on appelle aussi ruminations. Le contenu de ces pensées peut varier selon les personnes atteintes. Mais elle peut porter sur l’individu en question et les membres de sa famille. 
  • Ces pensées sont si présentes qu'elles peuvent infliger une souffrance insoutenable pour la personne.
  • Les crises suicidaires sont des périodes où les émotions négatives sont très présentes et déréglées. Elles peuvent prendre la forme de pulsions imprévisibles, parfois d'une durée de quelques instants ou de quelques heures. La souffrance ressentie par le sujet peut alors être d'une intensité extrême. Il faut absolument consulter un spécialiste pour prévenir ou atténuer les effets de ces passages dangereux.
  • La présence envahissante des pensées de mort et négatives peuvent empêcher le bon fonctionnement des capacités de raisonnement de la personne. Entravant ainsi les thérapies, les activités et les interactions avec l’environnement en général

Comment réagir

  • Les idées suicidaires n’expriment pas tout le temps un réel désir de mort. Elles sont souvent l’expression d’une souffrance interne pour la personne prise dans le cercle vicieux de la dépression. Il est alors très compliqué de raisonner la personne dans ces situations. Essayez d’être attentif aux demandes et de stimuler la personne pour qu’elle écarte son attention de ces pensées morbides.
  • Quand les crises suicidaires semblent être aigues, alors il est impératif de contacter un service d’urgence spécialisé dans ce genre d’intervention (Pour la France les urgences médicales et les pompiers). Dans l'attente d'une intervention, restez proche de la personne et demeurez attentif à ses demandes afin que la personne se sente dans un environnement rassurant.
  • La dépression empêche de prendre du recul sur la situation. Ne soyez pas offusqué par les comportements de votre proche, essayez d’être rassurant et présent.