Fiches pratiques - Les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)

Les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)

L'EHPAD est la forme d'institution pour personnes âgées la plus répandue. Il s'agit d'un établissement médico-social.

Un EHPAD se définit comme une maison de retraite médicalisée, dotée de l’ensemble des services afférents tels que la restauration, les soins médicaux et les assistances soumises à agrément, permettant son exploitation.

Les EHPAD peuvent accueillir des personnes autonomes à très dépendantes (pathologies chroniques) ;  par exemple, il est courant que des personnes atteintes par la maladie d'Alzheimer ou encore par Parkinson y soient hégergées. L'insertion en EHPAD est généralement décidée lorsque la condition de la personne âgée ne permet plus un maintien à domicile. Le personnel de ces établissements est spécialement formé à l'accompagnement de la fin de vie. Toutefois, l'arrivée en EHPAD est un processus important qui peut se préparer en amont.

Le statut des EHPAD

Les EHPAD doivent justifier d’équipements adaptés et de personnel médical (médecin coordonnateur) et paramédical (infirmiers coordinateurs, infirmiers, aide-soignants, auxiliaires de vie) dont le nombre est fixé selon la capacité d'accueil de l'établissement et par négociation en convention tripartite (EHPAD-Conseil général-Agence régionale de santé) après calcul de la prise en charge moyenne par résident.

En 2001, les maisons de retraite médicalisées ont changé de statut pour devenir des EHPAD. De nouveaux critères qualitatifs ont été exigés.

Activités

Un EPHAD peut être public, associatif ou géré par une entreprise privée. Certains EPHAD sont spécialisés dans l'accueil de patients atteint de la maladie d'Alzheimer, tandis que d'autres sont plus généralistes.

Les prestations proposées sont variables d'un établissement à l'autre mais généralement il s'agit des services suivants :

  • un hébergement en chambre individuelle ou collective

  • un service restauration, blanchisserie,

  • des activités de loisirs : peinture, sport adapté,  jeux, sorties

  • une aide à la vie quotidienne assurée par des agents de service dont la présence est assurée 24h/24h,

  • une surveillance médicale, des soins assurés en continu notamment par des infirmiers, des aides-soignants et aides médico-psychologiques.

Il arrive que des médecins généralistes soient employés par des établissements, notamment ceux de taille importante. Il sont alors les médecins traitant des résidents. Il est utile de se renseigner sur la composition de l'équipe médicale à l'occasion de la visite d'un établissement.

Conditions d'admission en EPHAD

Il faut réaliser deux conditions :

- Avoir plus de 60 ans

- Être une personne dépendante (en perte d'autonomie)

Attention : Certains EPHAD ne sont pas habilités à recevoir des bénéficiaires d'aide sociale.


Système de tarification

Les charges de fonctionnement sont réparties entre les trois sections tarifaires : hébergement, dépendance et soins. Les charges de personnel sont réparties dans chaque section de la manière suivante :



 

Aides financières

Les descendants, en tant qu'obligés alimentaires doivent par principe contribuer aux dépense d'hébergement. Le montant des contributions est fixé par le juge aux affaires familiales du tribunal de grande instance (TGI).

Dans le cas où le résident ne bénéficie pas de ressources suffisantes et que les obligés alimentaires ne peuvent pas contribuer aux frais, des aides pourront le cas échéants être versées:

- L'allocation de logement social (ALS) ou l'aide personnalisée au logement (APL) pour le tarif hébergement.

- L'aide personnalisée d'autonomie (APA) pour le tarif dépendance

Après déduction du montant des aides qui lui sont accordées, le résident peut évaluer via un simulateur, le montant qui reste à sa charge.

Préparer l'arrivée en EHPAD de votre proche

L'arrivée en EHPAD de votre proche peut constituer un changement majeur aussi bien pour l'aidant que pour la personne qu'il accompagne. Préparer cet événement peut permettre d'éviter certains obstacles.

  • Avant toute chose, parlez avec le médecin de votre proche et avec votre proche : l'avis d'un professionnel sera déterminant pour savoir si l'entrée en EHPAD est nécessaire ou non. Il est enfin nécessaire d'associer votre proche à cette démarche.
  • Renseignez vous sur l'offre d'EHPAD près de chez vous. Rencontrez le personnel et informez vous sur les activités proposées, faites en sorte de trouver un établissement où votre proche puisse se sentir à son aise.
  • Préparez financièrement l'entrée en EHPAD et évaluez les dépenses que cela implique.

Le départ du domicile est souvent un moment difficile. il peut être vécu comme une perte d'autonomie pour la personne âgée. Il peut aussi être vécu comme un échec de la part de l'aidant qui n'est "plus capable de prendre soin de son parent". Il est donc nécessaire d'éviter de culpabiliser : les institutions comme les EHPAD sont des lieux spécifiquement dédiées à l'accompagnement de personnes dépendantes. Ils disposent de moyens et de savoirs faire dont vous ne disposez pas forcément.

Enfin, le départ de votre proche implique aussi une réorganisation pour l'aidant : ne plus avoir à s'occuper de votre proche crée parfois une sensation de vide et / ou d'ennui. De petits changements sur vos activités sociales peuvent avoir un impact positif pour lutter contre ce sentiment.