Fiches pratiques - Des ateliers de réminiscence auprès de personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer

Quels sont les avantages d'un atelier de stimulation de la mémoire ?

 

Dans une optique d'accompagnement de la personne désorientée, les thérapies non-médicamenteuses visent une amélioration de la qualité de vie tout en offrant des stimulations variées bénéfiques. L'expression verbale s'altérant et se raréfiant avec l'avancée de la maladie, rechercher des possibilités de communication et de partage différentes peut s'avérer particulièrement utile.

Des ateliers de réminiscence peuvent ainsi permettre aux patients mais également aux aidants de vivre des expériences de recherche de souvenirs tout en étant au sein d'un groupe. Comme pour les groupes de paroles et autres thérapies psychosociales, différents éléments agissent sur l'individu comme le principe de résonance qui implique le fait que la présence des autres, les évocations communes puissent permettre de prendre de la distance par rapport à ses problématiques et se sentir davantage rattachés aux autres. Cela permet également de rompre l'isolement tout en valorisant la personne sur les reliquats de son vécu. 

Ainsi, la technique de réminiscence est basée sur l'évocation de souvenirs anciens des participants. Différentes thématiques peuvent être proposées comme « l'école », « le mariage » ou encore « les loisirs » et sont enrichies par plusieurs types de support : photographies, objets anciens, musiques, affiches, enregistrements familiaux.

Où trouver de tels ateliers ?

Ces ateliers peuvent être organisés dans différents lieux comme les accueils de jour pour personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et démences apparentées (Pôle d'activités et de soins adaptés,...), en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ou encore dans différents groupes et associations de soutien aux personnes âgées désorientées et de leurs familles (France Alzheimer, Fondation Méderic Alzheimer, Centre Malades Jeunes Plan Alzheimer, ...) Le projet est défini sur plusieurs semaines et au cours des séances, le sujet évoque ainsi des événements particuliers, des expériences et des souvenirs de sa vie relativement préservés au cours de la démence et cela même dans des stades avancés. 

 

Quels sont les objectifs ?

Les objectifs sont de stimuler les capacités cognitives et mnésiques (la mémoire) ainsi que d'améliorer l'estime de soi et de renforcer les capacités de socialisation résiduelles. La thérapie par réminiscence sollicite la mémoire autobiographique qui conserve les traces mnésiques du passé propre à chaque individu : les épisodes importants de la vie, les lieux, les visages et les voix des personnes absentes ou disparues, les images, les mélodies, les odeurs, les saveurs perçues et même les émotions et les sentiments éprouvés dans le passé. Cette mémoire est dense, composée de connaissances intemporelles et de souvenirs datés. C'est donc une possibilité de sollicitation verbale qui ne met pas en échec la personne puisque le fait de retrouver des souvenirs intacts et des émotions associés à ceux-ci va ré-assurer et valoriser la personne sur ses possibilités expressives.

 

Quels peuvent être les bénéfices attendus ?

Faire participer l'entourage du patient (famille, amis, aidants) amène une possibilité de partage qui selon les études permet une amélioration de la qualité de vie de la personne désorientée, permet une réduction du stress de l'aidant et dans le cas d'une institutionnalisation, offre une meilleure connaissance des soignants vis-à-vis des patients.  

Ainsi, faire l'expérience d'un atelier de réminiscence peut d'une part offrir un accompagnement valorisant axé sur la stimulation des capacités mnésiques et des souvenirs propres à la personne désorientée, d'autre part permettre de recréer du lien social et d'améliorer ainsi la qualité de vie des sujets tout en permettant un « lâcher-prise » bénéfique pour les aidants.