Maladie - Schizophrénie

Quelques mots sur la schizophrénie :

 

Pathologie particulièrement déroutante, la schizophrénie est une maladie des plus complexes. Elle se déclare en général chez le jeune adulte entre 15 et 25 ans et peut affecter considérablement la vie quotidienne et l'autonomie de la personne.

Trouble aux origines plurifactorielles, la schizophrénie se manifeste notamment par des hallucinations, une altération du fonctionnement de la pensée, des délires, mais aussi par des problèmes d'anxiété massive, un retrait social ou des problèmes organisationnels (apragmatisme).

Les symptômes sont généralement subdivisés en deux catégories : les symptômes dits "positifs" (ou excédentaires) et les symptômes "négatifs". La schizophrénie peut prendre plusieurs formes, la plus courante étant la schizophrénie paranoïde. On peut aussi citer la schizophrénie catatonique et la schizophrénie hébéphrénique.

C'est une maladie dite "chronique" : les symptômes positifs (délires, hallucinations...) sont principalement présents durant les "crises"  qu'on appelle aussi bouffées délirantes. Les symptômes négatifs (anxiété, désorganisation, retrait social, troubles du langage...) sont généralement observables de manière plus constante.

Souvent confondue avec le trouble dissociatif d'identité, la schizophrénie n'entraîne généralement pas de dédoublement de la personnalité contrairement à certaines idées reçues.

Le traitement de la maladie nécessite un suivi au long cours impliquant des professionnels de la santé et une médication qui peut être lourde pour le patient. L'entourage peut avoir une influence positive sur l'évolution de la maladie et sur son environnement global et il est possible d'observer au bout de plusieurs années une stabilisation des symptômes voire une rémission.

Les symptômes de ...

L’apragmatisme dans la schizophrénie

Les gens souffrant de schizophrénie ont souvent la réputation d'être "rêveurs", voire d'être difficilement capables de gérer leur quotidien à un point qui peut devenir réellement handicapant. Voyons ici ce qui en est la cause : l'apragmatisme.

Le symptôme en général+